Partagez|

☛ La vie à Panem, ces trois dernières années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar



◭ Arrivée à Panem : 16/08/2012
◭ SOS : 135

MessageSujet: ☛ La vie à Panem, ces trois dernières années Mar 28 Aoû - 8:01

Les trois dernières années


Récapitulatif de la première année ☛ Le retour difficile des Jeux.

Rappelons les faits, c'est en 2284 que les Jeux de la Faim ont été rétablis à Panem, après plusieurs années d'abolition. La décision de les interdire une bonne fois pour toutes avait été prise lors de la première grande guerre. Pourtant, près de cent ans après cette période difficile, voilà qu'un homme, que l'on pourrait appeler dictateur, n'ayons pas peur des mots, a jugé qu'il était grand temps de revenir aux sources. C'est donc en juin 2284 que la moisson a eu lieu, pour le malheur de tous. Vingt-quatre enfants infortunés que le destin arracha à des familles innocentes. Dès lors, la vie à Panem devînt difficile. Nombreux étaient ceux qui ne pouvaient accepter ce triste sort et pour lesquels, de ce fait, il était impossible de continuer. Mais rapidement, certains organisèrent la résistance. Le gouvernement devait tomber et beaucoup étaient prêts à donner leurs vies pour que ce simple désir devienne réalité. Toutefois, la rébellion dura plus longtemps que prévu.

La première édition des Hunger Games rappela à tous les habitant du pays que la haine et la violence pouvaient engendrer des créatures dépourvues de vies ; des machines à tuer. Les rebelles qui avaient juré à tous ceux qui voulaient bien y croire que les tribus seraient sauvés avant la fin des Jeux, avant que la plupart ne soient morts, ne purent malheureusement pas tenir parole. Les jours défilèrent, laissant la vie quitter le corps de nombreux participants et finalement, le vainqueur fut prononcé. Ce fut un coup dur pour beaucoup et la rébellion fut mise de côté quelques mois, le temps de pleurer ceux qui étaient partis trop tôt.

Pourtant, le peuple était loin de se douter de ce qui se tramait réellement. Alors que tous pensaient que vingt-trois jeunes gens avaient péri, les tribus avaient simplement été placés en lieu sûr, bien loin des districts, bien loin de leurs familles, aux ordres du Capitole. Des tortures furent infligées aux anciens participants des Hunger Games, de nombreuses expériences modifièrent le comportement de certains et de rudes travaux en achevèrent beaucoup. Tous oublièrent bien vite ce que vie paisible ou liberté voulait dire. Ils se trouvaient en enfer, sans que personne ne puisse venir les en libérer. Ils étaient piégés.

Récapitulatif de la deuxième année ☛ Le début des enlèvements.

Une année passa et une nouvelle édition des Jeux de la Faim fut annoncée. Il semblait alors primordial de penser de bien meilleures stratégies afin de mettre un terme à ce cauchemar, afin de détruire le dictateur qui était responsable du malheur des districts. La rébellion s'organisa une fois encore, bien plus puissante que jamais, prête à faire face aux nouvelles menaces. Beaucoup d'habitants avaient rejoint les rangs de la résistance et tous se pensaient invincibles. Pourtant, une fois encore, ils se trompaient. Le gouvernement était préparé.

Quelques jours après la moisson, plusieurs rebelles disparurent. Personne ne savait ce que ces hommes et femmes étaient devenus et les plus préparés n'eurent plus aucun espoir en ce qui concernait leur retour. Certains se doutaient même de ce qui se tramait non loin de leurs districts, dans les sous-terrains du Capitole plus précisément. Tout comme les tribus de la première édition, les rebelles furent torturés et leur mémoire, effacée puis modifiée. Tous oublièrent leurs vies passées ou leurs identités. Ils étaient bloqués au Capitole à jamais.

Ces enlèvements eurent des effets néfastes sur les troupes de résistants, qui ne savaient même plus à qui faire confiance. Les Hunger Games commencèrent finalement, sans que de réels plans soient mis en oeuvre par les rebelles. Trois semaines plus tard, on apprenait le nom du nouveau vainqueur. Le sort des tribus morts au combat ne changea pas, ces derniers toujours envoyés dans un endroit gardé secret par le président de Panem et ses plus fidèles conseillers.

Récapitulatif de la troisième année ☛ La grande bataille.

Lorsque les rebelles apprirent finalement que les tribus n'avaient pas péri lors des différentes éditions des Hunger Games, les choses semblèrent passer à la vitesse supérieure. Comment le Capitole avait-il pu faire une telle chose ? Il paraissait évident pour les habitants engagés que tous ces hommes avides de pouvoirs étaient prêts à tout pour parvenir à leurs fins, même à sacrifier de jeunes gens pour le bien du pays, pour des expériences plus que douteuses. Beaucoup de rebelles entrèrent dans une rage folle. Il était impossible de rester là, les bras croisés et voir Panem sombrer de la sorte. Il fallait passer à l'action, le plus vite possible. Certains résistants tentèrent donc de libérer les tribus, mais en vain. Plusieurs furent tués lors de cette mission et d'autres, placés dans des cellules et torturés par des soldats du Capitole. Une fois de plus, des hommes et des femmes perdirent la mémoire, incapables de se souvenir de la guerre, de leurs familles, de leurs noms. Tout recommençait, une fois encore, pour le malheur de tous.

Mais la situation changea radicalement, lorsque les habitants se décidèrent à attaquer le gouvernement. Tous les districts allièrent leurs forces, afin de protéger Panem. Bien entendu, le Capitole ne se laissa pas faire. Des bombardements eurent lieu à plusieurs reprises et des centaines de résidents perdirent la vie. Cependant, cela ne suffit pas. Le gouvernement manquait cruellement de foi, et tous ces hommes de pouvoirs qui crurent que détruire les districts était aussi simple, furent les premiers à tomber. Les combats durèrent des mois mais lorsque la population vînt à bout des derniers opposants, la victoire fut prononcée.

Toutefois, triomphe sembla rapidement être un bien grand mot. Après tout ce que ces hommes et femmes avaient perdu, qu'ils soient habitants du Capitole ou des districts, il ne pouvait y avoir de véritable gagnant. Chacun avait perdu un peu de son âme, dans cette guerre et recommencer à vivre était trop dur. Pourtant, il le fallait. Alors chacun y mit du sien et en quelques mois, Panem retrouva son charme d'antan. Pour combien de temps ? L'avenir nous le dira sans aucun doute.

© merci à witty storm de bazzart.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateurhttp://hunger-games-rebirth.forum-canada.net

☛ La vie à Panem, ces trois dernières années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PRELUDE :: Lois de Panem :: première partie : la guerre-